AABI - Association Astronomique de Belle-Isle en Mer


Aller au contenu

Le Pendule de Foucault

Lumière sur...

1 - Conception et réalisation

C'est dans le cadre de l'Année Mondiale de l'Astronomie que notre association a présenté en partenariat avec les élèves de 5ème du collège Michel Lotte de Le Palais, un pendule de Foucault. Démontrer d'une manière simple et physique la rotation de la Terre et l'expliciter au public, nous a paru essentiel et spectaculaire. La fabrication du pendule a été confiée à la société de mécanique de précision BOUMA (basée à Buc dans les Yvelines). Le pendule a été usiné en laiton par CNC dans la masse, y compris en ce qui concerne la pointe et la serre-câble du dessus. Un câble multibrins de diamètre 5 mm a été accroché d'une part au plafond de l'église et d'autre part fixé au serre câble par vis pointeau. Le diamètre du pendule est de 15 cm et sa masse de 19 kg.


Jean Bernard Léon Foucault
(18/09/1819–11/02/1868)

2 - Participation des élèves

Toute la partie explicative du pendule, de la vie et des autres réalisations de Léon Foucault a été réalisée sur des panneaux destinés à la bonne compréhension du public. Une maquette de 40 cm de ce pendule a été également proposée par un de nos adhérents sur le continent, Michel Cachelou. Une aide plus " scientifique et mathématique " leur a été fournie par l'Association Astronomique de Belle-Ile ainsi que la fixation du câble dans l'église.


3 - Déroulement de l'expérience

La mise au repos du pendule est effectuée par un fil nylon qui le maintient en équilibre grâce à une petite rainure sur le pendule qui sert de guide et fixé à l'autre extrémité à un montant. La libération du pendule s'effectue par brûlage du fil nylon. La pointe du pendule vient, à chacune des oscillations, laisser une trace sur le sable installé sur des tréteaux. Ainsi, malgré une hauteur sous plafond de seulement 9 mètres en l'église de Bangor, le public peut ainsi constater sur une dizaine d'oscillations le déplacement des traces de la pointe sur le sable, ce déplacement correspondant à la rotation de la terre sur elle-même.
Pour être encore plus spectaculaire, deux solutions s'offrent à nous: soit trouver une voûte plus haute (église de Sauzon peut-être), soit entretenir l'oscillation par un électro aimant, mais cette solution nécessiterait un pendule en fer.


4 - Fréquentation du public

Si la première manifestation eut lieu en juin 1999 en présence du Maire de Bangor et de plusieurs dizaines de personnes seulement, les démonstrations en juillet et août ont accueilli plusieurs centaines de curieux. Nul doute que l'intérêt visuel et démonstratif d'une telle expérience a primé sur l'intérêt purement astronomique ; mais la curiosité du public s'est également reportée sur la nuit des étoiles que nous avons organisée traditionnellement le 7 août avec plus de 600 personnes sur le site de la côte sauvage de Baluden.
En 2003 et 2009, lors de l'Année Mondiale de l'Astronomie, le pendule de Foucault fut remis en service en juin avec les scolaires du collège Michel Lotte de Palais et au cours de l'été également avec un public curieux et venu en nombre cette année là.


5 - Etape future

Cette expérience peut facilement être réitérée, le câble d'accroche du pendule restant sur place . Les travaux de réfection de l'église de Bangor étant terminés, un nouveau système d'accochage du câble a été installé. Une démonstartion sera faite fin 2015 / début 2016.


Accueil | L'Association | Programmes | Lumière sur... | Abonnements | Photos | Divers | Contactez-nous | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu